Actualités

livre blanc Egalité femmes-hommes : De la déclaration d'intention à l'expérimentation
05 juin 2020

 

La Conférence des grandes écoles, la CPU et la Cdefi ont signé le 28 janvier 2013, sous l’impulsion du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation et du ministère des Droits des femmes, une charte en faveur de l’égalité femmes-hommes.

Où en sommes-nous 7 ans plus tard ? Comment les établissements se sont-ils emparés de cette charte pour la mettre en œuvre ? Ce sont les questions auxquelles se propose de répondre ce livre blanc « de la déclaration d’intention à l’expérimentation », rédigé par les membres du GT égalité femmes-hommes de la CGE, sous le pilotage de Susan Nallet.

Cet ouvrage suit l’articulation de la Charte de 2013 et présente au travers de retours d’expérience et de témoignages des pistes de réflexion et des exemples de mise en œuvre dans chacun de ses chapitres : les engagements communs des établissements, la stratégie égalité au quotidien, agir avec et pour les étudiantes et les étudiants, la recherche vecteur du changement.

La vision de nos parties prenantes nous éclaire également sur les attentes de notre écosystème et le chemin qu’il reste à parcourir.

L’ambition de ce livre blanc est d’inspirer ses lectrices et lecteurs en proposant un panorama des expérimentations et de les inciter à reprendre, à leur tour, le flambeau au sein de leurs établissements.

Le groupe de travail formule et développe 5 propositions d’actions nécessaires pour que l’égalité femmes-hommes soit ancrée dans le quotidien des établissements :

  • porter un regard lucide et sans concessions sur le fonctionnement des établissements membres de la Conférence des grandes écoles en produisant régulièrement un diagnostic sur l’égalité
  • formaliser une stratégie et un plan d’actions en faveur de l’égalité femmes-hommes
  • faire des Grandes écoles des modèles d’organisation égalitaires et inclusives
  • lutter contre toutes formes de discrimination et de violence sexiste et sexuelle
  • envisager les écoles de la CGE comme des communautés d’échanges et de débats, moteurs de changements.

Nous espérons que ce travail collectif ouvrira le dialogue. Vos retours et propres expériences viendront enrichir le débat.

Bonne lecture à toutes et à tous !

Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.